Aller au contenu principal

Pourquoi se faire dépister ? 

Pourquoi se faire dépister ? 

Le dépistage pour tous

Dépister consiste à rechercher, à l’aide d’un test suffisamment fiable chez une personne en bonne santé apparente, une maladie avant qu’elle ne se déclare (1)

Le VIH a une phase asymptomatique pouvant durer plusieurs années. On peut donc être porteur du virus (séropositif), sans le savoir et courir ainsi le risque de ne pas être traité à temps et de contaminer d’autres personnes en ne prenant pas les mesures de protection adéquates (2). Le seul moyen de connaître son statut sérologique est donc le dépistage.

La taille de la population non diagnostiquée en France est estimée à 30 000 personnes. Elle serait à l’origine de plus de 60% des nouvelles contaminations (3).

Même en dehors des cas nécessitant une consultation en urgence, il ne faut jamais hésiter à faire un dépistage du VIH, quelle que soit la raison qui conduit à penser qu’il est nécessaire (4) :

- Crainte d’avoir pris un risque et d’être atteint par le virus ;

- Dans une relation de couple, désir d’être certain, de part et d’autre, de ne pas être atteint par le VIH, afin de pouvoir par exemple abandonner l’utilisation du préservatif ; 

- Besoin de se rassurer et de se conforter pour maintenir ses conduites préventives habituelles ;

- Projet de grossesse.

Dans chacune de ces situations, il ne sert à rien d’attendre : il y a des questions à poser, des conseils à rechercher, des informations médicales à obtenir. Faire un dépistage permet le plus souvent de lever l’inquiétude et aide, si nécessaire, à compléter ses connaissances sur les pratiques de protection recommandées.

 

En France, en 2014 (5) :

6 600 personnes ont découvert leur séropositivité VIH ;

67 % à un stade asymptomatique et 11% à un stade SIDA.

Le Sida est désormais diagnostiqué en majorité chez des personnes qui ignoraient leur séropositivité et n’ont pas pu bénéficier d’une prise en charge précoce. Or, aujourd’hui, avec les traitements efficaces disponibles, connaître son statut sérologique le plus tôt possible lorsqu’on est séropositif présente (4) :

Un intérêt individuel indiscutable pour prévenir l’évolution de la maladie et augmenter l’espérance de vie grâce à une prise en charge adaptée ; 

Un intérêt collectif afin de réduire les comportements à risque et éviter la transmission du VIH.

 

(1) Dépistage de l’infection VIH en France consulté en date de 09.02.2017 sur le site de l’ANRS : http://www.anrs.fr/content/download/5016/27855/file/D%C3%A9pistage%20de%20l'infection%20VIH%20en%20France%202009-2011.pdf.
(2) Qu'est-ce que le VIH/ Sida ? http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/vih-sida/article/qu-est-ce-que-le-vih-sida-215596
(3) Morlat Ph et al. Dépistage. In : Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH. Recommandations du groupe d’experts. Paris : Ed. La documentation Française. Rapport 2013 ; p 41-54.
(4) Où, quand et pourquoi se faire dépister du VIH ? http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/vih-sida/moyens-preventifs-et-traitements-contre-le-vih-sida/article/ou-quand-et-pourquoi-se-faire-depister-du-vih

http://invs.santepubliquefrance.fr/fr../content/download/124392/441812/version/3/file/SurveillanceVihSida2003_2014.pdf
(5) Découverte de séropositivité VIH et de sida. Point Epidémiologique 1er avril 2016.  http://invs.santepubliquefrance.fr/fr../content/download/124392/441812/version/3/file/SurveillanceVihSida2003_2014.pdf