Sexualité sur internet : prudence et vigilance

Aujourd’hui, Internet est omniprésent dans nos vies, et ce jusque dans les sphères les plus intimes comme la sexualité. Mais attention, car on a bien souvent l’impression d’être à l’abri derrière son écran. Or, les dangers sexuels sont nombreux sur internet, que ce soit sur les chats, les blogs, les réseaux sociaux, les applications de rencontre ou les messageries. Insultes, mensonges et rumeurs, chantage à la webcam, prédateurs sexuels et pédophiles, vol d’identité et/ou de données... Tels sont ces dangers auxquels on peut être exposé sur internet. (1, 2, 3)

Dans le détail, le cyberharcèlement désigne toute agression faite par un ou plusieurs individu de manière répétée et sous forme électronique. Cela regroupe donc les réseaux sociaux, bien sûr, mais également les mails, SMS, jeux en ligne et autres chats. Ces actes, qui peuvent avoir différentes formes (insultes, dénigrement, moqueries, rumeurs, menaces etc.), sont très violents psychologiquement pour la personne qui en est victime et peuvent avoir de très graves conséquences. Volontairement humiliants et dégradants, ils n’ont d’autre but que de porter atteinte à sa dignité.(4)

Le cybersexisme est la forme de cyberharcèlement qui englobe plus spécifiquement les actes, les messages et les propos à caractère sexuel : insultes ou moqueries à propos de son corps, sa vie amoureuse ou sexuelle ; messages à caractère sexuel ; création de faux comptes ou de faux profils ; diffusion (ou menace de le faire) de photos ou de vidéos sans l’accord de la victime etc. A noter que, si les filles sont plus souvent victimes de cybersexisme, les garçons ne sont pas pour autant épargnés. (5, 6)

Face au harcèlement et au sexisme sur internet, des solutions existent !

Plusieurs moyens existent pour permettre aux victimes de cyberharcèlement d’agir et d’être protégés. Sur les réseaux sociaux, il est notamment possible de bloquer les auteurs des violences. Il faut également conserver des preuves (captures d’écran des commentaires, vidéos, photos, dates et heures etc.) qui permettront de sanctionner les auteurs. Pour cela, il est essentiel que les victimes osent porter plainte (le cyberharcèlement et le cybersexisme sont punis par la loi) et signaler les contenus abusifs pour les faire supprimer. A noter que tout individu – même s’il n’en est pas la victime désignée – peut signaler des contenus illicites de manière anonyme ou non sur le site internet-signalement.gouv.fr. (4)

Il existe également des organismes et des numéros d’écoute qui peuvent venir en aide dans ce genre de situation. Parmi ceux-ci, le numéro gratuit et anonyme Net Ecoute (0800 200 000) géré par l’association E-Enfance. (5)

Plus encore, pour ne pas devenir soi-même auteur de ce genre de violences, il existe quelques règles de bonne pratique de base : toujours demander l’accord d’une personne avant de poster une photo ou une vidéo d’elle ; réfléchir aux conséquences pour les autres et soi-même de ce que l’on s’apprête à poster, partager, commenter ; écouter et conseiller sans juger les victimes de cyberharcèlement (on évite par exemple les petites phrases du style « tu aurais pu y penser avant »...) ; configurer soigneusement les paramètres de confidentialité de ses données personnelles ; enfin, refuser de relayer des contenus sexistes et les dénoncer. (7

  • Pour tester vos connaissances en matière de sexualité, télécharger l’application QiS

SOURCES :

1 « Internet, sexualité et adolescence », Yann Leroux, Enfances et Psy n°55, https://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2012-2-page-61.htm ; consulté le 22 octobre 2018)

2  « Risques et opportunités des réseaux sociaux », e-enfance.org, https://www.e-enfance.org/danger-des-reseaux-sociaux, Consulté le 31 octobre 2018)

3 « Du bon usage d’Internet pour enfants et adolescents : quelques règles de prudence », Académie de Grenoble, http://www.ac-grenoble.fr/ien.cluses/IMG/pdf/4opour_les_parents-2.pdf, consulté le 22 octobre 2018)

4 « le cyberharcèlement », Onsexprime, http://www.onsexprime.fr/Sexe-Droits/Victime-d-abus/Le-cyberharcelement#tool, consulté le 31 octobre 2018

5 « Harcèlement sexuel et cybersexisme chez les jeunes », e-enfance.org, https://www.e-enfance.org/harcelement-sexuel-cybersexisme-chez-jeunes, consulté le 31 octobre 2018

6 « Des cyberviolences sexistes et sexuelles », #Stopcybersexisme, https://www.stop-cybersexisme.com/des-cyberviolences-sexistes-et-sexuelles,consulté le 31 octobre 2018

7 « Les 5 bons réflexes », #Stopcybersexisme, https://www.stop-cybersexisme.com/je-demande-l-accord, consulté le 31 octobre 2018

Les moyens de protectionPourquoi se protéger?

Vous aimez ce que vous venez de lire, faites le nous savoir !

Que ce soit en likant cet article ou en le partageant à vos amis, montrez nous à quel point il vous a plu.