Aller au contenu principal
  • Filtres : Tout sélectionner Valider
    Femmes et séropositivité Comprendre le VIH et vivre avec Droit et VIH Bien vivre avec le VIH Jeunes, Ado et VIH Sénior et séropositivité

Quels sont mes droits en matière d’accès au dépistage du VIH ?

Les patients disposent de plusieurs possibilités pour accéder au dépistage. Celui-ci peut, en premier lieu, être mis en œuvre par la prescription médicale d’une analyse sanguine. Le coût de cette consultation donne lieu à une prise en charge par l’assurance maladie et, le cas échéant, la complémentaire santé, suivant les conditions applicables. Sur la base de cette prescription médicale, le patient peut s’adresser au laboratoire de biologie médicale de son choix. Le coût de l’analyse biologique sera pris en charge par l’assurance maladie. Le patient peut s’adresser à un laboratoire de biologie médicale y compris sans ordonnance. Dans ce cas, le coût de l’analyse biologique sera à sa charge. (i)

 

Les patients peuvent aussi se rendre dans un centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), qu’on retrouve dans tous les territoires de santé. Le dépistage y est gratuit et, sur demande du patient, peut être réalisé de façon anonyme. (ii)

 

Les centres de planification et d’éducation familiale ou planning familial (CPEF) proposent également des dépistages de façon anonyme. Pour les mineurs, les personnes ne relevant pas d'un régime de base d'assurance maladie et celles qui n'ont pas de droits ouverts dans un tel régime, les CPEF interviennent à titre gratuit. En cas d’affiliation à un régime d’assurance maladie, le coût du dépistage est pris en charge. Les centres de protection maternelle et infantile (PMI) peuvent également procéder à des dépistages gratuits. (iii)

 

Le dépistage peut également être réalisé par le patient lui-même grâce à un autotest à domicile en suivant les conditions d’utilisation fournies. Les autotests sont disponibles en pharmacie et délivrés sans prescription médicale. Son coût, en revanche, est supporté par le patient.

 

Enfin, la prévention est essentielle. Il existe des moyens de prévention, tels que les préservatifs, ainsi que des traitements pré et post-exposition pour lesquels le patient est invité à prendre contact avec des professionnels de santé.

 

En tout état de cause, l’ensemble des moyens de prévention et de dépistage ne dispense pas de consulter des professionnels de santé afin d’assurer une prise en charge efficiente.

 

 

Textes de référence :

(i). Nomenclature des actes de biologie médicale
(ii). Code de la santé publique – articles : L.3121-2 et suivants, et D 3121-21 et suivants
(iii). Code de la santé publique – articles :  L. 2311-5 et suivants et R2311-14 et suivants
 

Le contenu juridique présent a été rédigé par Maitre Poisvert, le 12 juin 2017 sous sa seule responsabilité, sous réserve de futures modifications législatives et/ou réglementaire.

Vous aimez ce que vous venez de lire, faites le nous savoir !

Que ce soit en likant cet article ou en le partageant à vos amis, montrez nous à quel point il vous a plu.

Article